— Forum Ce Soir Ou Jamais II — Index du Forum

— Forum Ce Soir Ou Jamais II —
(le seul forum libre succédant à celui de la célèbre émission)

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

la loi de moralisation de la vie politique
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    — Forum Ce Soir Ou Jamais II — Index du Forum -> CSOJ forum bis -> Participez aux débats
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 138
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 02:32 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

"Et que cela ne prenne pas excessivement à rebrousse-poils les lecteurs (alors piégés par un flow qui les surprendrait tandis qu'ils se laissaient porter en faisant la planche), et même, mieux, que cela soit seyant pour tout le monde, ("standard", comme on dit en musique), que l'on en sache gré de s'y retrouver. Pas vrai ?"

Je sais pas faire... Embarassed


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 30 Mai - 02:32 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 138
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 02:50 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

Pr Fox a écrit:
On remue de vieilles histoires à ce que je vois...

J'ai entendu aux infos ce soir la version originale (mais sans doute maladroite - peut être exprès pour faire revenir les micros et les caméras) de l'assertion de Melenchon.
Les cris d'orfraie de ses opposants m'ont semblé exagérés.
(Dire que Cazeneuve s'est "occupé de l'assassinat" du jeune écologiste manifestant, pourrait tout aussi bien dire qu'il s'agit d'une action a posteriori (et non pas en tant que "commanditaire", ce qui n'a pas été dit) ; propos qui serait même un compliment s'il signifiait "éteindre l'incendie", modérer la rage et prendre des mesures pour que cela ne se reproduise plus ; (tout en sanctionnant... Mais dans un système pyramidal, c'est le plus haut échelon de la hiérarchie qui doit assumer, auquel cas cela a un effet boomerang, puisque c'est lui (Cazeneuve) qui est au sommet...)



Cas d'école d'un pouvoir décadent qui ne règne plus que par l'autoritarisme et donc chevauchant le principe descendant et diviseur (la voie à l'envers si vous voulez).
De la vertu à l'éthique, de l'éthique à la morale, elle même adossée au droit derrière lequel on se cache pour se défausser de toute responsabilité.


Revenir en haut
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 239
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 03:19 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

IGORAN a écrit:
"Et que cela ne prenne pas excessivement à rebrousse-poils les lecteurs (alors piégés par un flow qui les surprendrait tandis qu'ils se laissaient porter en faisant la planche), et même, mieux, que cela soit seyant pour tout le monde, ("standard", comme on dit en musique), que l'on en sache gré de s'y retrouver. Pas vrai ?"

Je sais pas faire... Embarassed



Une note de musique, elle est fausse ou elle ne l'est pas. (Pour la rendre juste, il conviendrait de changer toutes les autres de la partition - ce qui parait déraisonnable, voire impossible ; ou d'essayer par de vains codicilles de se [dis]qualifier comme interprète de "musique expérimentale", ou "contemporaine" éventuellement... Ce qui semble au dessus de mes forces, overbookable.)

On contribue, nouzhotes les utilisateurs, à paver la plage ... ou à désensabler la route. (J'ai une préférence pour la 2nde, surtout quand je m'éloigne du littoral).
________________
" Never say never "


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 138
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 03:22 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

...et la blue note ?
Je vais tâcher de faire des efforts.


Revenir en haut
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 239
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 03:26 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

IGORAN a écrit:


Cas d'école d'un pouvoir décadent qui ne règne plus que par l'autoritarisme et donc chevauchant le principe descendant et diviseur (la voie à l'envers si vous voulez).
De la vertu à l'éthique, de l'éthique à la morale, elle même adossée au droit derrière lequel on se cache pour se défausser de toute responsabilité.


Et quand on est contraint de par sa situation à ne pas éviter la responsabilité, on se rend compte que ce qui reste à pourvoir c'est de l'imagination ... (Lennon n'avait pas tort !)
Alors que pourtant de l'inventivité il y en a partout, il suffit d'ouvrir les yeux ; et de ne plus ostraciser les excentriques.

________________
" Never say never "


Dernière édition par Pr Fox le Mar 30 Mai - 10:59 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 138
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 03:33 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

Pr Fox a écrit:
Et quand on est contraint de par sa situation à ne pas éviter la responsabilité, on se rend compte que ce qui reste à pourvoir c'est de l'imagination ... (Lennon n'avait pas tort !)
Alors que pourtant de l'inventivité il y en a partout, il suffit d'ouvrir les yeux ; et de ne plus ostraciser les excentriques.



Dans la pyramide inversée, parmi eux se trouve surement certains qui connaissent la voie.


Revenir en haut
Briolette


Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2016
Messages: 192
Localisation: occitanie
Féminin Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 11:06 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

Whaou !!! ...c'est bien dit.... Okay
Pr Fox a écrit:

On remue de vieilles histoires à ce que je vois...

>N.B.B./ A mon sens peu importent les mots (la sémantique "est changeante, la morale [signification] d'hier n'est pas celle d'aujourd'hui, elle est fonction de la "mode", de "l'esprit du temps."), l'important étant de se faire comprendre, d'évoquer des paysages virtuels, des décors abstraits, des porte-mentaux...
Et que cela ne prenne pas excessivement à rebrousse-poils les lecteurs (alors piégés par un flow qui les surprendrait tandis qu'ils se laissaient porter en faisant la planche), et même, mieux, que cela soit seyant pour tout le monde, ("standard", comme on dit en musique), que l'on en sache gré de s'y retrouver. Pas vrai ?


Quelques commentaires :

J'ai entendu aux infos ce soir la version originale (mais sans doute maladroite - peut être exprès pour faire revenir les micros et les caméras) de l'assertion de Melenchon.
Les cris d'orfraie de ses opposants m'ont semblé exagérés.
(Dire que Cazeneuve s'est "occupé de l'assassinat" du jeune écologiste manifestant, pourrait tout aussi bien dire qu'il s'agit d'une action a posteriori (et non pas en tant que "commanditaire", ce qui n'a pas été dit) ; propos qui serait même un compliment s'il signifiait "éteindre l'incendie", modérer la rage et prendre des mesures pour que cela ne se reproduise plus ; (tout en sanctionnant... Mais dans un système pyramidal, c'est le plus haut échelon de la hiérarchie qui doit assumer, auquel cas cela a un effet boomerang, puisque c'est lui (Cazeneuve) qui est au sommet...)


IGORAN a écrit:

des circonstances atténuantes à Polanski en raison de son talent artistique (et le fait qu'il ait indemnisé sa victime...)

Ceci est une analyse "orientée", largement répandue, qui oublie 2 choses primordiales : la victime a retiré sa plainte depuis bien longtemps (j'ignore même si elle l'a jamais déposée ou si c'est son entourage...) ; le talent que l'on brandit comme une circonstance atténuante (réfutable, selon les adversaires), n'a rien à faire avec l'acharnement de ce juge d'une bourgade américaine qui veut la peau du virtuose cinématographique. Si ce n'est qu'ainsi il peut vampiriser un peu de la gloire du sus-dit, tout en restant claquemuré dans sa médiocrité de "red-neck"...

IGORAN a écrit:

on ne peut être "un peu" ou "à peu près" honnête : soit on est honnête, soit on ne l'est pas et alors on est malhonnête.
Il n'y a pas de demi-mesure."

On ne peut être "un peu" ou "à peu près" talentueux : soit on est talentueux, soit on ne l'est pas et alors on est un baltringue, ou un ringard.
Il n'y a pas de demi-mesure. (Mais il existe des apprentissages, des initiations...)
Confused


IGORAN a écrit:

La morale est le cache-misère qui reste à la société quand la vertu l'a désertée.

Ok, mais j'entends par morale aussi ce qui n'est pas tangible (ex: quand on "soutient moralement") ; et ce qui se love dans une éthique (faite maison comme toute éthique qui se respecte), qui traduit donc des comportements éthiquables...

La vertu a quelque chose d'héroïque, de "tendu vers", tandis que l'éthique est comme une trousse de secours, (une trousse de toilette même, mentale), que l'on dispose dans sa valise pour ne s'en servir que le cas échéant...

"Moral[e]" n'est-ce pas le mot ancien pour désigner ce que l'on appelle maintenant la "réalité virtuelle" ?
(Nécessairement vertueuse, car fonctionnelle...)
Une façon de voir l'indicible, d'édifier le socle raisonnable d'un mental ("citoyen"), si ce n'est galvaniser la fondation d'un caractère, un rien indépendant et un tantinet vintage (ce dernier mot aussi désigne pour moi une plus-value).



Revenir en haut
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 239
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 12:14 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

IGORAN a écrit:


Dans la pyramide inversée, parmi eux se trouve sûrement certains qui connaissent la voie.


Oui mais alors il faut grimper (et il y en aura toujours plus haut que soi ! Encore et encore) ...
Tandis que dans une structure rhizomique on peut envisager que chaque fois qu'un élément (une cellule active) trouve cette Voie bénéfique (ou pour le moins : non mortifère), alors instantanément toutes les autres concernées la découvrent en même temps. (C'est sans doute moins fatigant...)
Ainsi dans un accélérateur de particules on a envoyé 2 électrons de la même "souche" (atomique) tourner dans un sens circulaire opposé. Et chaque intervention sur l'un, chaque pichenette, avait simultanément une influence sur l'autre.

(Un peu comme ces jumeaux séparés un temps, qui en se retrouvant, constatent qu'ils ont choisi la même bagnole, de la même couleur, et qu'ils ont épousé une femme assez similaire, tout comme leur chien est identique - sans vouloir faire d'amalgame machiste ou capitaliste sur la hiérarchisation de ces choix, bien entendu...) Rolling Eyes

Car la Connaissance est un flash instantané ; et irréversible. C'est un scan indélébile.

(On ne peut juste que l'effacer ponctuellement, le débrancher comme on le ferait d'un hologramme, ou tout simplement changer le standard de la prise ex: SCSI ->USB) Sad Evil or Very Mad

Autre exemple : lorsqu'un arbre commence à être défolié d'en bas par une gazelle gourmande, le signal est donné et tous les autres arbres des environs sécrètent alors plus de tanin, pour rendre ces herbivores moins gourmandes... Razz

(Et il ne s'agit pas d'un contact par les racines - ces baobabs ne forment pas des rhizomes -au sens strictement végétal-, ni par des ondes (?), mais par un champ cognitif dit rhizomique (régi par des processus mathématiques du type fractal).

Quand je parlais de grimper, c'est l'idée qui est la plus communément admise, mais on peut aussi trouver très instructif de redescendre (sur cette échelle sociale hiérarchisée). Cf. La "pyramide inversée" que vous mentionnez ; (n'a-t-elle pas un équilibre précaire ?).
On peut trouver son compte en jouant les "perdants magnifiques"*, les "clochards célestes"*, comme décrits par les poètes à une certaine époque (les 30 Glorieuses). Ou encore vouloir rester à son niveau usuel.** (J'en connais).
Certainement parce que, en montant, l'air se raréfie... :-]

Merci de votre attention.




* Les Perdants Magnifiques (Beautiful Losers) est un roman de Leonard Cohen, publié en 1966. Les Clochards Célestes (The Dharma Bums) est un roman de Jack Kerouac publié la première fois en 1959. Comme par hasard, deux bouddhistes notoires... Smile


** Exemple dans l'article Philippe Poutou veut augmenter mon salaire de force
________________
" Never say never "


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Briolette


Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2016
Messages: 192
Localisation: occitanie
Féminin Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 12:43 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

Monsieur Bayrou,
j'espère que ce fil vous permettra de broyer le grain à moudre d'ici la fin de la semaine prochain......avec l'aimable collaboration de Pr Fox, Igoran....

 (...Perso, j'aime écouter le pape François quand il est dans un avion, entre l' Amérique latine,  l'Afrique, ou l' Europe....et je déteste écouter des Evêques français faire la promotion d'un livret de bonne conduite pour prévenir les récidives, devant des caméras...).

Que la grâce soit avec vous ..
pour plagier la signature de Rahane..
et Bon courage.


Revenir en haut
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 239
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 13:31 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

Précision : Quand on situe le mouvement Beatnik (littéralement "en marche"...) dans les Trentes Glorieuses, on pourrait se dire, "ouais c'est fastoche de faire le routard, le fauch'man (comme disait Gainbourg), dans une société opulente, avec de l'emploi à tous les coins de rues !", et sous-entendre que c'est le régime économique (Plan Marshall* etc.) qui permettait ces fantaisies artistiques (Jazz, Cool Attitude etc.)

Et bien you know what ?
Je pense que c'est exactement le contraire ! C'est parce que l'humanité se ressaisissait, que les poètes réussissaient enfin à prendre la route (sans risquer de se prendre une bombe sur la tronche, ou de se faire mobiliser fissa), comme jadis les troubadours, comme en Afrique les griots, que l'essor économique devint profitable.
C'est la motivation colportée, rigoureusement culturelle, de ce "Progrès" (comme on disait alors en pensant à ce mythique "An 2000" qui se rapprochait, une fois la bascule du milieu-de-siècle franchie : le switch à fond les gamelles !) qui créait de l'emploi, du cadre de vie, qui faisait se retrousser les manches avec enthousiasme, et taper du pied en rythme !
(Comme dans la Dolce Vita de Fellini grâce à Adriano Celentano, l'auteur de "Blue Jean Rock" et de l'hymne "Svalutation" ).

(Parce que les banquiers ne travaillent qu'avec les plus offrants, qu'avec les "mieux-disants" - qu'il soient littérateurs ou pas !
Et les impulsions politiques qui vont avec la finance, sans se croire immorales, se revendiquent d'être amorales. L'Harmonie, c'est pas leur truc !).

Il ne reste rien pour nous, les [petits-]petits-enfants de ces forcenés qui financèrent et pratiquèrent 2 Guerres Mondiales (hormis peut-être quelques livres-de-compte pas encore numérisés, donc lisibles) ; tandis que l'esprit des poètes, les airs des jazzmen, les desseins des artistes nous animent encore...
"Et l'intendance a suivi" (pour paraphraser C. de Gaulle, autre littérateur).



* Marshall : Pas la célèbre marque d'amplificateurs de guitare (et dorénavant de bière) ; pas le shérif du coin ; mais le plan de reconstruction économique de l'Europe après la Seconde Guerre mondiale, du nom du général George Marshall.
________________
" Never say never "


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 15:33 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

S’inscrire dans « un cercle vertueux » ne peut que difficilement se départir d’un corollaire, un idéal de pureté. Cet idéal étant peut être ce qui en constituerait la matrice.

La vertu n’est en rien un filtre protecteur puissant face à des modalités dégénératives de cet idéal en ce que celui-ci peut venir à se parer de fausses vertus. Ce qui se déprécie et se dégrade peut venir autant de ce qui se trouve secrété que ce qui viendrait de l’extérieur l’altérer ou le corrompre.

Cette vertu qui s’attacherait à des comportements se tenant dans l’observance et la vigilance quant à des mœurs aurait-elle comme seule destinée de tracer les limites du transgressif en ce que celui-ci serait la résultante de désordres pulsionnels ?

N’y aurait-il pas dans l’affirmation de mettre à distance toutes altérités des expressions « monstrueuses » de la pulsion, qui en voulant la brider, ne ferait qu’entretenir une part de fascination attractive ressurgissant inopportunément des tréfonds de l’inconscient comme inversion pornographique sur quelques obscurs objets du désir.

« La morale » quant à elle, si elle peut concerner des comportements, elle est plus dans un rapport avec des conduites où voudraient se codifier des règles communes, à travers ce qu’il aurait lieu de faire ou de ne pas faire, le tout le plus souvent sous forme d’injonctions.

Lorsque des règles deviennent des prescriptions étroitement liées à des instances de pouvoirs, celles-ci peuvent venir en appeler à n’importe quelle exception sous couvert que celle-ci ne ferait que confirmer une règle (d’où l’expression en usage…). Là est peut être la justification de quelques profonds mensonges qui viennent à miner « les communs à l’ouvrage » d’une société ou encore « la démocratie » pour peu que celle-ci soit autre chose qu’un mirage.

Un philosophe français du siècle des Lumières a pu écrire : «ce qui est encombrant avec la morale, c’est que c’est toujours la morale des autres ». De fait, une morale digne de ce nom ne peut être qu’une tentative stoïcienne se portant sur des champs de pensées et d’actions tempérées qu’elle cherche à s’appliquer à soi et sans vouloir l’imposer à d’autres. Un tel principe qui a à faire avec la sagesse, n’est aucunement un repli sur soi, car il reste ouvert au monde dans ce qui peut être périls.

Les configurations humaines en ce qui ferait une naturalité n’ont eu de cesse de se tenir dans l’entrebâillement de quelques portes se libellant autour du pur et de l’impur, du bien et du mal, du bon et du mauvais, de l’abondance et du manque…. Dans tout cela, les courants d’air qui viennent s’y engouffrer font que chacun croit voir midi ou minuit à sa porte, souvent dans l’abandon de toutes perceptions autres.
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Revenir en haut
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 138
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 17:35 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

Salut Gérard,

Du "lourd", du "costaud" dans votre message, je tente d'apporter, dans l'état actuel de mon savoir, quelques éléments.
Peut être qu'on pourrait créer une section fourre-tout traitant des sagesses traditionnelles ?

Les règles sont déjà le signe d'une dégénérescence, d'un éloignement puisqu'elles ne font que fixer une coutume, une morale.
Elles sont bien sur fixées par des instances de pouvoir dès lors que celui-ci en a besoin pour se maintenir parce qu'il n'unifie plus "naturellement" par la vertu.
"La morale des autres" ou "faites comme je dis, pas comme je fais". C'est tellement ça.
Effectivement, la morale conduit au stoïcisme qui est une acceptation de la souffrance causée par la désertion de la vertu. On s'en accomode, on fait avec.
Le stoïcisme est "inventé" dans le monde de la Grèce antique lorsque celui ci dégénère (dans l'Hellénisme).
Cette dégénérescence engendre d'abord le cynisme (la révolte), puis le stoïcisme qui est un renoncement.

La voie de la vertu est d'abord intérieure avant d'être un guide pour la communauté. Elle ne peut exister autrement que par l'adhésion, l'admiration qu'elle suscite.
Elle s'impose comme une évidence, en aucun cas par la contraite (l'autoritarisme est la perversion d'un pouvoir devenant illégitime).
On dirait aujourd'hui qu'elle est un "management par l'exemple". C'est sa seule arme pour unifier vers un principe supérieur de l'être, un idéal de paix et de justice.
Plutôt qu'un stoïcisme elle est une ascèse. Elle n'est pas une souffrance mais une exhaltation, un dépassement. Une utopie dirait fox.


Revenir en haut
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 18:53 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

Exaltation et dépassement… voilà qui pourrait conduire à se trouver dépasser par… l’exaltation. Pas bon tout ça !

De là, il serait loisible de penser qu’il s’agirait de faire d’un effet vertueux guidé par quelques voix (j’écris bien voix) intérieures, un chainon venant à se transformer « en ruban adhésif ». Quant à l’admiration suscitée qu’un être vertueux viendrait à générer, elle pourrait s’avérer comme le plus souvent, idolâtre. Le mimétisme pouvant prendre par ailleurs aussi des formes diverses que variées dans des formes de domestications.

Votre interprétation dans ce qui est de définir à la fois le cynisme et le stoïcisme demeurent fortement connotée et limitatif. Pour ce qui est du stoïcisme, vous semblez n’y voir que l’expression d’un masochisme du renoncement. Les approches stoïques me semble plus lucides, en ce qu’elle ne cherchent pas à se travestir en utopie, et en ce qu’elles intègrent l’idée de présence comme finitude ou, à la rigueur, de ce qu’a pu signifier Heidegger comme une projection « de l’être pour la mort ».

Les concepts ne se figent pas suivant ce que l’on se plairait d’en faire comme une révision interprétative s’attelant à produire un historicisme.

PS : je ne viens pas à écrire en ce lieu - de façon épisodique - au gré de ma fantaisie ou de mes humeurs, mais suivant de ce qui peut venir susciter quelques interrogations. De fait le côté « fourre-tout (ou vide grenier) sur des modes de pensées antiques pour alimenter une tchatche ne m’intéresse guère, pas plus que des monologues sans fin s’imaginant dialogues. Pour le monde antique helléniste, la lecture du philosophe Pierre Hadot me semble, en ce qui me concerne, bien plus instructive et signifiante.

Je vous souhaite donc une bonne soirée et une nuit sans insomnie.
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Revenir en haut
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 138
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 19:12 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

Merci. Pas d'insomnies, d'aussi loin que je me souvienne je n'ai jamais dormi beaucoup plus de trois heures par vingt quatre heures.
Et on ne peut juger de mes apparitions sur ce forum à l'aune de l'heure Française : du fait de mon exil, jr suis en décalage de quelques heures.

Or donc, certaines révisions interprétatives sont acceptables à vos yeux. Celles de Pierre Hadot par exemple.
Nous sommes heureux de l'apprendre.


Dernière édition par IGORAN le Mar 30 Mai - 20:16 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 138
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 19:34 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique Répondre en citant

Une question en passant, Gérard (si vous jugez que ce n'est pas trop de la tchatche, bien sur) : Macron qui suspend le "compte pénibilité", vous y voyez l'idolatrie purement matérialiste du veau d'or ?

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:08 (2017)    Sujet du message: la loi de moralisation de la vie politique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    — Forum Ce Soir Ou Jamais II — Index du Forum -> CSOJ forum bis -> Participez aux débats Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com