◙   Forum Ce Soir Ou Jamais II   ◙ Index du Forum

◙ Forum Ce Soir Ou Jamais II ◙
÷ (le seul forum libre, succédant à celui de la célèbre émission) ÷

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pense-bête
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ◙ Forum Ce Soir Ou Jamais II ◙ Index du Forum -> CSOJ forum bis -> • Participez aux débats
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 182
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 9 Juin - 20:53 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Pas du tout mon domaine de compétence, mais comment expliquer la croissance continue du nombre de malades en France ?
18% des Français (12 millions...!) souffriraient de troubles psychiatriques.
Ou comme nous les disent les médias "la France championne du monde de la consommation d'antidépresseurs".
https://www.senat.fr/rap/r08-328/r08-328_mono.html

"Marchandisation" de ce secteur médical ?
Mal-être croissant du à la modernité ?
Simple progrès du diagnostic ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 9 Juin - 20:53 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 322
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 01:22 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

GerardHEIM a écrit:
Pr Fox a écrit:

Soit dit en passant, à un moment donné (dispensable), étaient logés à la même enseigne, les gitans, les communistes, les intellectuels, les freaks, les dérangés, les vagabonds, les porteurs de lunettes (à l'époque hâtivement assimilés à de riches intellectuels...)


Certains messages sont dispensables, sauf bien évidemment pour ceux qui viennent à les écrire, surtout lorsqu’ils penchent à fournir des précisions d’opticien sur des distinctions à opérer avant la constitution de charniers.

Parfois des slogans peuvent s’avérer trompeurs par ce qu'ils cachent de leurs véritables intentions : « Arbeit macht frei » (« Le travail rend libre »).


Tout d'abord je voudrais compléter une impardonnable lacune dans mon énumération sise dessus : dans les camps se trouvaient, systématiquement raflés, sous de fallacieux prétextes, d'abord et avant tout, des "résistants".

Pour le reste certaines précisions ne semblent pas dispensables dès lors qu'elles éclairent comment on a fait monter la mayonnaise à propos d'une terminologie strictement fonctionnelle (et confidentielle), pour en faire un événement emblématique du siècle (reposant uniquement sur un constat de haine et d'autres affects à l'écart du rationnel - c'est-à-dire l'exact contraire de ce qu'a prétendu le borgne : le "détail" ne fut pas factuel mais sténotypé, et inversement, la conséquence : monumentale, bien que tirant sur l'abstraction funéraire).

Tout ça pour dire qu'en dépit des apparences (cachées), le IIIème Reich n'était pas fier de sa nouvelle industrie, et qu'il se lovait de la honte dans les interstices de cette froide organisation de reliquats non recyclables...)

« Le travail rend libre » : je présume que ce slogan n'était qu'un vulgaire pastiche de l'idéologie concurrente soit-disant matérialisée au delà des frontières par les bolchéviques d'alors.
Cela pour dire qu'en dépit des apparences (inavouées), le IIIème Reich n'était pas sans se soucier d'une grave pénurie de ce constituant dont semblait se gaver l'occident : la Liberté.

(Il y avait donc 3 forces en jeu : le capitalisme, le communisme, et le national-socialisme - tout occultage manichéen de ce trinôme impliquerait "pédaler dans la semoule", une fois encore pris au piège du binaire... Wink )
________________
▓▒░ Un manifeste de la "cyberévolution" ... Et de la musique inédite en self-service : http://rimage.org ░▒▓


Dernière édition par Pr Fox le Sam 10 Juin - 11:10 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 322
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 02:00 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

GerardHEIM a écrit:

Si effectivement j’ai émis des doutes, gros bêta que je suis, sur les apports de Félix Guattari en tant que clinicien, thérapeute et penseur « de la psychose », il n’en a jamais été de même concernant la psychothérapie institutionnelle, qui ne s’est jamais trouvée limitée, « à la seule expérience pilote » - comme on disait autrefois - de la Clinique de La Borde.

Je ne pense pas que vos regrets soient totalement fondés concernant votre trajectoire, car Jean Oury n'a eu de cesse de répéter toute sa vie qu'il œuvrait dans la Psychothérapie Institutionnelle. Et d'une certaine façon, à La Borde, c'était lui le boss.

GerardHEIM a écrit:
Bref je suis passé par une autre école plus pragmatique, c’est un fait - celle « des psychanalystes sans divan » Racamier, Paumelle, Diatkine & consorts - où l’idée de soins institutionnels n’avait pas prétention à guérir, mais à soigner en se tenant en des disponibilités et des médiations reposant sur des modalités égalitaires, (soignants/soignés), tout en cherchant à maintenir des liens avec la cité, pour éviter l’installation des dépendances institutionnelles, en « des insortabilités ».

"soignants/soignés" : Oury préférait dire "les ça-va-de-soi / et "les ça-ne-va-pas-de-soi" ... que le visiteur n'était pas censé distinguer ; ni d'ailleurs les "sensés" et les "insensés" (comme on ne dit pas en HP) qui y vivaient...
Il y a d'autres nombreuses similitudes dans les préoccupations de ces institutions chargées de prendre en compte les déficits mentaux...

Et il est regrettable que nos sociétés préfèrent se voiler la face concernant les dysfonctionnements (épisodiques ou plus chargés) de leurs citoyens... Elles préfèrent hisser des murs entre eux, leurs somatismes, et le monde canalisé des Instances ; seulement voilà : Laing, Guattari etc. prouvèrent que l'on pouvait améliorer la situation, et sans s'aider de murs ! (à la "forêt" par exemple... Aujourd'hui plutôt des champs de maïs...)

GerardHEIM a écrit:
Mais comme l’iconographie rhizomique semble être pour vous « chevillé au corps » sans organes, of course, je vous mets ces deux liens d’un site riches en référence et qui seront, j’espère résonner en vous, les musiques conceptuelles un peu répétitives quand même, qu’il vous plait à entendre :

http://1libertaire.free.fr/Rhizome01.html

http://1libertaire.free.fr/PrefaceFoucaultDeleuezGuattari.html


Je vous remercie pour ces liens, vers des textes que j'avais déjà entrevus, mais que je n'arrivais pas à retrouver lors d'une de mes récentes recherches (un vain "broutage" comme disent les québecois), destinée je crois à prouver à Brio que ces types ne donnaient pas forcément dans l'abscons systématiquement... Smile
________________
▓▒░ Un manifeste de la "cyberévolution" ... Et de la musique inédite en self-service : http://rimage.org ░▒▓


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 322
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 12:00 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

IGORAN a écrit:
Pas du tout mon domaine de compétence, mais comment expliquer la croissance continue du nombre de malades en France ?
18% des Français (12 millions...!) souffriraient de troubles psychiatriques.
Ou comme nous les disent les médias "la France championne du monde de la consommation d'antidépresseurs".
https://www.senat.fr/rap/r08-328/r08-328_mono.html

"Marchandisation" de ce secteur médical ?
Mal-être croissant du à la modernité ?
Simple progrès du diagnostic ?


C'est en effet la question (la 1ère : sur l'augmentation du portnawak) qu'il faudrait se poser (y compris en hauts-lieux) !
Et l'ébauche de réponses que vous apportez est probablement vérifiable dans les 3 cas.

"18% des Français (12 millions...!) souffriraient de troubles psychiatriques" c'est un chiffre (effarant, si ce n'est effrayant) à la louche !

Mais probablement à revoir à la hausse ! Car cela ne tient vraisembablement pas compte des non-patients (qui ne consultent pas) guère signalés, et qui ne souffrent pas de troubles en continu. Mais seulement de "pannes intermittentes".

Ni n'apparaissent dans ce chiffre les maladies couramment admises dans la vie en société, car relativement banales (mythomanie, mégalomanie, paranoïdie, érotomanie, "burn-out", dédoublements de personnalités, etc.) Mr. Green

NB: Parfois il suffit de quelques minutes seulement pour faire basculer une vie !
("un pétage de plomb", une "absence", un cas de "possession"...)

Alors parfois ces quelques secondes induiront un trouble post-traumatique chez le "dérangé", ET chez plusieurs personnes alentour (et pour leurs proches, comme à leurs familles à chacun. Phénomène exponentiel, "effets-dominos".
Ex: les intrusions de violence dans le quotidien de personnes totalement innocentes... dues précisément à un dérapage chez quelqu'un d'aliéné en très peu de temps.)
(entre 7 et 8 mn, lors du dernier scandale, si tragique, sur le pont à Londres)

... Une folie passagère... Ou un effet secondaire, (les traitements des maladies de Parkinson ou d'Elzeimer concernent peu les troubles psychologiques connexes, qui frôlent la démence, ou la "sénilité"...)

Pour votre 2nde question*, j'y reviendrais si j'y pense (pédiatrie), je crois que ça serait mieux de laisser la parole à quelqu'un de plus "pro"...


* "Pour faire polémique : Comment expliquer que l'on gave de Ritaline dans nos société les mômes turbulents, mais que l'on soit incapables de traiter les sociopathes qui perturbent gravement le quotidien dans ces mêmes sociétés ?" (grosso-modo de mémoire, car effacée je crois par mégarde )
________________
▓▒░ Un manifeste de la "cyberévolution" ... Et de la musique inédite en self-service : http://rimage.org ░▒▓


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 17:33 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Pr Fox a écrit:


Je ne pense pas que vos regrets soient totalement fondés concernant votre trajectoire, car Jean Oury n'a eu de cesse de répéter toute sa vie qu'il œuvrait dans la Psychothérapie Institutionnelle. Et d'une certaine façon, à La Borde, c'était lui le boss.

"soignants/soignés" : Oury préférait dire "les ça-va-de-soi / et "les ça-ne-va-pas-de-soi" ... que le visiteur n'était pas censé distinguer ; ni d'ailleurs les "sensés" et les "insensés" (comme on ne dit pas en HP) qui y vivaient...
Il y a d'autres nombreuses similitudes dans les préoccupations de ces institutions chargées de prendre en compte les déficits mentaux...

Et il est regrettable que nos sociétés préfèrent se voiler la face concernant les dysfonctionnements (épisodiques ou plus chargés) de leurs citoyens... Elles préfèrent hisser des murs entre eux, leurs somatismes, et le monde canalisé des Instances ; [[i]b]seulement voilà : Laing, Guattari etc. prouvèrent que l'on pouvait améliorer la situation, et sans s'aider de murs ! (à la "forêt" par exemple... [/b][/i]Aujourd'hui plutôt des champs de maïs...)



Lorsque je lis ceci : « Laing, Guattari etc. prouvèrent que l'on pouvait améliorer la situation, et sans s'aider de murs ! », j’ai le sentiment que votre curseur « rhizomique » s’est arrêté dans le milieu des années 70. (J’ai cette même impression concernant pour l’essentiel vos préférences musicales, comme cette omni référence à MC5).

Les murs (comme réminiscence des asiles d’aliénés) que les rares lieux « à l’écart » pensaient ainsi les contourner, comme ce qui fut le cas de Cour Cheverny, ne se sont jamais vraiment effondrés. Ceux qui ont tenté de les faire disparaître, je pense notamment plus sérieusement à Franco Basaglia et de Philippe Paumelle - ont du composer avec pour en ravaler les façades.

Parfois ce que l’on plait à vouloir continuer à entretenir quelques utopies, celles-ci ne peuvent pas pourtant résister à certains principes de réalité, pour peu que l’on se donne la peine d’examiner précisément la chronologie d’une véritable histoire.

Cependant, vous avez raison d’évoquer Jean Oury comme « épicentre » de la psychothérapie institutionnelle telle qu’elle se pratiquait à La Borde. Comme on pourrait le dire « il tenait la baraque » surtout lorsque Guattari vint a à se montrer absent, notamment dans ce que lui-même appela ses années d’hivers.

Dans une exigence de redonner aux mots, une sorte de justesse d’exercice, un psychiatre de la mouvance institutionnelle que j’ai connu, reprenait de façon systématique les personnes venant à parler de prises en charge de malade, en indiquant qu’il s’agissait avant tout d’accompagnements.

Je peux donc parfaitement saisir les éléments de langage d’Oury dans ce que vous évoquez sur une la démarcation qu’il cherchait à proscrire à travers certaines terminologies (soignants/soignés). Par contre, je ne peux souscrire à ce que vous mettez sur le compte « de déficits mentaux », car les pathologies mentales en ce qu’elles peuvent encore s’apparenter à de la psychose ne relèvent pas d’états déficitaires, et je pense qu’Oury lui-même, aurait fait une telle remarque.

Dans cette volonté de faire « sauter quelques barrières » il en a eu une qui fut bien plus manifeste concernant le contexte et le cadre hospitalier d’une pratique en psychothérapie institutionnelle, c’était celle consistant à évacuer le port de la blouse blanche, (hors soins somatiques d’hygiènes). Il en fut un peu de même dans la prise en commun des repas avec les patients, par ce qui fut appelé assez idiotement, repas thérapeutiques, en ce qu’il advint d’une fâcheuse tendance à vouloir rendre tout et n’importe quoi thérapeutique..

Mais ces temps semblent désormais révolus, et en mettant le présent lien, je ne peux qu’être en profond accord avec ce que vint à y signifier Jean Oury, (peu de temps avant qu’il ne prenne congé, décédé en 2014 sur la scène et le lieu mêmes de ce qui furent ceux son engagement).

Il souligne ce qu’il est advenu des missions et actions de la psychiatrie tombées sous des procédures entrepreneuriales et autres formes de quantifications. J’ai pu l’appréhender et le vivre en pratique les derniers temps de mon exercice professionnel, sur « cet avec quoi », il fallait devoir composer.


https://www.youtube.com/watch?v=UYhoDq3RZwM
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Revenir en haut
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 18:20 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Pr Fox a écrit:
Rappel : pour enrayer le lâche compérage hypocrite de l'effroi ambiant il conviendrait de lutter contre (avant de fanfaronner sur les "mesures de sécurités", et les représailles militaires etc.) et combattre :

- la pauvreté (y compris en dehors des frontières, là où on vit dans des cases...)

- l'inculture (la plupart de ces criminels ont des cases vides intellectuellement)

- la maladie mentale (la plupart de ces barbares ont au minimum une case en moins...)

Et puis de répliquer sur le terrain sémantique des organisateurs qui valident ces assassinats (celui "spirituel", "religieux", moral...) avec des exégèses qui leur foutraient la honte, la seule chose qu'ils redoutent !

Parce que par exemple tuer des mômes constitue le pire des crimes, donc un aveu de mécréanterie. C'est à l'évidence une défaite de ce groupuscule sous les yeux du monde entier, une confession d'impuissance, un dérapage complétement vain (qu'ont-ils à y gagner ? surtout une fois suicidés...), et la validation posthume de ces suicides de personnes dérangées est même contre-productive dans la pratique (puisque la solidarité dans les lieux touchés et au delà est en boostée, comme disent les anglais...)

Depuis Manchester, les répandeurs de cruelle malveillance à l'encontre de l'innocence personnifiée doivent avoir la Géhenne !
(Et rien que ça : pas de gloire posthume, bien entendu !)


En tentant de saisir votre propos initial exposé en cette présente thématique, où il serait question de « penser les bêtes » (en sommeil sous forme de réseaux dormants) j’en suis venu trouver son argumentation un tantinet folklorique.

Ce que vous avez souhaité cartographier en des mises« en cases» dont certaines seraient vides, vous envisageriez comme « réplique radicale» de la placer sous le signe de la honte et dans le registre « d’une auto-culpabilisation ».

Face à des volontés destructrices d’une haine de l’existence (la propre haine de soi voulant faire traces en un élan paroxystique s’évertuant, en une loterie funèbre, à ôter aveuglement la vie de nombreux autres) de quelle honte « dissuasive » dans son efficacité supposée pourrait-il être question pour ceux qui viendraient à œuvrer dans l’instrumentalisation de spectacles morbides ?

En fait, à vous lire je ne peux pas m’empêcher de penser à une sorte de distribution de quelques bonnets d’âne se transformant en ces chapeaux à grelots comme ceux dont on affublait les fous (ceux de Dieu venant en remplacer ceux du Roi) ou ce qui s’exposait, à l’âge classique, en des mises au pilori, avec des pancartes où se trouvait inscrit les méfaits.

Mais je suis décidément un très mauvais « couch(eur)age » qui viendrait à ne vouloir en faire que des sacs.
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Revenir en haut
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 182
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 19:56 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

GerardHEIM a écrit:
Pr Fox a écrit:
Rappel : pour enrayer le lâche compérage hypocrite de l'effroi ambiant il conviendrait de lutter contre (avant de fanfaronner sur les "mesures de sécurités", et les représailles militaires etc.) et combattre :

- la pauvreté (y compris en dehors des frontières, là où on vit dans des cases...)

- l'inculture (la plupart de ces criminels ont des cases vides intellectuellement)

- la maladie mentale (la plupart de ces barbares ont au minimum une case en moins...)

Et puis de répliquer sur le terrain sémantique des organisateurs qui valident ces assassinats (celui "spirituel", "religieux", moral...) avec des exégèses qui leur foutraient la honte, la seule chose qu'ils redoutent !

Parce que par exemple tuer des mômes constitue le pire des crimes, donc un aveu de mécréanterie. C'est à l'évidence une défaite de ce groupuscule sous les yeux du monde entier, une confession d'impuissance, un dérapage complétement vain (qu'ont-ils à y gagner ? surtout une fois suicidés...), et la validation posthume de ces suicides de personnes dérangées est même contre-productive dans la pratique (puisque la solidarité dans les lieux touchés et au delà est en boostée, comme disent les anglais...)

Depuis Manchester, les répandeurs de cruelle malveillance à l'encontre de l'innocence personnifiée doivent avoir la Géhenne !
(Et rien que ça : pas de gloire posthume, bien entendu !)




En tentant de saisir votre propos initial exposé en cette présente thématique, où il serait question de « penser les bêtes » (en sommeil sous forme de réseaux dormants) j’en suis venu trouver son argumentation un tantinet folklorique.

Ce que vous avez souhaité cartographier en des mises« en cases» dont certaines seraient vides, vous envisageriez comme « réplique radicale» de la placer sous le signe de la honte et dans le registre « d’une auto-culpabilisation ».

Face à des volontés destructrices d’une haine de l’existence (la propre haine de soi voulant faire traces en un élan paroxystique s’évertuant, en une loterie funèbre, à ôter aveuglement la vie de nombreux autres) de quelle honte « dissuasive » dans son efficacité supposée pourrait-il être question pour ceux qui viendraient à œuvrer dans l’instrumentalisation de spectacles morbides ?

En fait, à vous lire je ne peux pas m’empêcher de penser à une sorte de distribution de quelques bonnets d’âne se transformant en ces chapeaux à grelots comme ceux dont on affublait les fous (ceux de Dieu venant en remplacer ceux du Roi) ou ce qui s’exposait, à l’âge classique, en des mises au pilori, avec des pancartes où se trouvait inscrit les méfaits.

Mais je suis décidément un très mauvais « couch(eur)age » qui viendrait à ne vouloir en faire que des sacs.




Sublime ! (ou ignoble, on ne sait trop).
Ainsi vous décrivez un phénomène.
Vous l'expliquez uniquement par "des volontés destructrices d’une haine de l’existence".
Comme ce phénomène est relativement récent, que ces volontés destructrices ne s'exprimaient pas il y a quelques décennies, force est de conclure que cette "haine de soi" existait à l'état latent mais n'amenait pas au passage à l'acte, n'est-ce pas ?
"Les bêtes immondes" étaient simplement en sommeil.
Elles se sont réveillées pour une raison indéterminée.
Il ne faut surtout pas s'interroger sur les causes de ce réveil, il ne faut pas "penser les bêtes", ce serait "folklorique", ce serait une "auto-culpabilisation".
La seule réponse à apporter : "en faire des sacs".
A coups de bombes, Gérard ?



Revenir en haut
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 11 Juin - 01:42 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

IGORAN a écrit:


Sublime ! (ou ignoble, on ne sait trop).
Ainsi vous décrivez un phénomène.
Vous l'expliquez uniquement par "des volontés destructrices d’une haine de l’existence".
Comme ce phénomène est relativement récent, que ces volontés destructrices ne s'exprimaient pas il y a quelques décennies, force est de conclure que cette "haine de soi" existait à l'état latent mais n'amenait pas au passage à l'acte, n'est-ce pas ?
"Les bêtes immondes" étaient simplement en sommeil.
Elles se sont réveillées pour une raison indéterminée.
Il ne faut surtout pas s'interroger sur les causes de ce réveil, il ne faut pas "penser les bêtes", ce serait "folklorique", ce serait une "auto-culpabilisation".
La seule réponse à apporter : "en faire des sacs".
A coups de bombes, Gérard ?



Sublime ou ignoble ? Il vous faut choisir.

Ai-je fait mention dans mon message de ces termes « bêtes immondes » ?

Ce message, faut-il l’indiquer, se trouvait adressé au Professor Fox, dont je sais qu’il est en capacité de saisir ce que peut être « un jeu de langage ». Si j’avais encore éprouvé le besoin de m’adresser à vous, - ce qui me semble désormais un brin hypothétique au vue quelques unes de réactions épidermiques comme celle présentement - je sais que désormais il me faudrait prendre garde de faire usage d’un ludique trop évanescent, en ce qu’il semble prestement vous désorienter.

Ce « penser la bête » n’était donc qu’une onomatopée se mettant "en relief" avec l’intitulé de la thématique de Fox, nommée « Pense-bête ». Dans cette continuité l’expression « de la bête en sommeil » (qui renvoie à l’ordre aléatoire des pulsions), évoquait en condensé, et en écho, une réalité contextuelle de ce que les spécialistes en matière de compérage hypocrite de l'effroi ambiant appellent « réseaux dormants » et c’est là que se situe une latence à travers ce qui relève d’un mode d’organisations comme celles pouvant se retrouver dans la préparation d’attentas.

A contrario, un acte isolé dont la cause se trouverait liée à des individus fragilisés pour X raisons se perd dans le maillage et la captation de discours ambiants appelant au meurtre par des alibis idéologiques (religieux ou autres). Cela peut concerner des esprits en perdition dont l’imprégnation morbide viendrait à vouloir passer à l’acte de façon marquante, en emportant d’autres que lui. (Sur d’autres plans, des constats similaires peuvent se retrouver en des suicides de masse, par des meurtres familiaux se terminant par le suicide de son auteur, ou à travers une volonté délibérer de contaminer des partenaires pour un individu porteur du sida…)

Pour ce qui touche à ce que vous nommez volontés destructives, celles-ci ont toujours agi
depuis « la nuit des temps », sauf que leurs expressions inscrivent leurs modalités assassines suivant des variabilités singulières s’inscrivant dans un antagonisme de forces, en rapport dans ce peut venir véhiculer une époque en termes de perditions ou de pertes de repères.

Quant au folklore dont j’ai fait état, il a trait uniquement « à la réponse radicale » que préconiserait Pr Fox par ce qui consisterait à en appeler à la honte. C’est de ça dont il était question et non pas de ce que vous avez cru y voir. Mais peut être partagez vous cette option
pour contrecarrer la portée « médiatique » d’actes terrorismes.

Je me doute bien que ces explications ne pourront vous satisfaire et que vous aurez le besoin de le signifier sans doute en de nouvelles indignations, qui resteront pour ce qui me concerne sans suite…car il ne faut jamais joindre l’inutile au désagréable.
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Revenir en haut
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 182
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 11 Juin - 02:25 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Very Happy

https://www.youtube.com/watch?v=-71FVm1K9Kg


Revenir en haut
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 322
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Dim 11 Juin - 03:52 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

GerardHEIM a écrit:
Je peux donc parfaitement saisir les éléments de langage d’Oury dans ce que vous évoquez sur une la démarcation qu’il cherchait à proscrire à travers certaines terminologies (soignants/soignés). Par contre, je ne peux souscrire à ce que vous mettez sur le compte « de déficits mentaux », car les pathologies mentales en ce qu’elles peuvent encore s’apparenter à de la psychose ne relèvent pas d’états déficitaires, et je pense qu’Oury lui-même, aurait fait une telle remarque


https://www.youtube.com/watch?v=UYhoDq3RZwM


Vous avez parfaitement raison : j'ai hâtivement parlé de "déficit" (suivant maladroitement l'idée reçue qu'il "manque une case" au fou...)
alors que, si on se penche avec un peu plus d'attention sur la question, on devrait plutôt dire "un surplus mental" :

Le délire (sorti du moindre contexte convivialement ludique, ou joyeusement psychédélique, ou encore techniquement inventif....) pouvant plutôt paraître tel une surcharge cognitive foncièrement superflue, un surplus méthodiquement enregistré...

Et la souffrance que les pathologies peuvent induire dans les méandres neuronaux (surtout si cela outrepasse la névrose, coutumière chez la plupart des modèles ayant servi à la génération d'androïdes), peut certainement être comparée à l'effet que peut avoir une intrusion parasite, si omnisciente qu'elle en devient encombrante. Au lieu d'évoquer quelqu'un de "dérangé" (ou de "diminué", pour rester dans l'imposture d'un déficit), ne devrait-on pas parler d'un individu "encombré" ?


Adage : Trop d'intelligence (autrement dit d'aptitude à spéculer, à tout calculer, avec cette manie de démultiplier les arrières-pensées, de cerner l'ego d'une irrépressible pulsion "maligne", à vouloir former de vaines arborescences dans le raisonnement, jusqu'à en devenir fatalement incohérent) peut rendre idiot, mal emmanché (si ce n'est "crétin") .
C'est ma conviction. Mr. Green
(Et en période électorale, on semble trouver une condition nécessaire et suffisante à cet axiome...)

La jalousie maladive, pour prendre un exemple, agit comme une plante parasite (grimpante, de celles qui n'entament pas le volume du végétal qui les supporte, mais s'y ajoute en profitant de l'intégrité pré-établie), en court-circuitant les raisonnements logiques qui restent de ce fait en jachère... On se trouve donc effectivement en présence d'un excédent discursif, d'un trop-plein déductif...
Over-awared.


« Heureux les simples d'esprit... » *
Les "Simple Minds" = les "pauvres en esprit" : c-à-d possiblement ceux, résilients, qui ont, par nécessité, lâché du lest depuis leur cerveau (semblable à une montgolfière prenant l'air : rassérénée par le vide, en surchauffe... )


* "... la twilight zone sera leur lot" ... (ou, en langage archaïque : "car le royaume des cieux leur appartient")

________________
▓▒░ Un manifeste de la "cyberévolution" ... Et de la musique inédite en self-service : http://rimage.org ░▒▓


Dernière édition par Pr Fox le Mer 21 Juin - 15:47 (2017); édité 5 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 322
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Dim 11 Juin - 04:25 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

GerardHEIM a écrit:
Pr Fox a écrit:
Rappel : pour enrayer le lâche compérage hypocrite de l'effroi ambiant il conviendrait de lutter contre (avant de fanfaronner sur les "mesures de sécurités", et les représailles militaires etc.) et combattre :
- la pauvreté
- l'inculture
- la maladie mentale

Ce que vous avez souhaité cartographier en des mises« en cases» dont certaines seraient vides, vous envisageriez comme « réplique radicale» de la placer sous le signe de la honte et dans le registre « d’une auto-culpabilisation ».


Vous avez assez bien résumé dans cette contribution (en entier) ce qui était le point de vue que j'exprimais en intro : la pire menace pour un souffreteux mental barbarisant est la honte.
Toutefois il ne s'agit pas « d’une auto-culpabilisation » puisque la plupart de ces 'demeurés' ne demeurent pas en ce monde une fois leur "exploit" accompli, suicidés qu'ils sont.
(Puisqu'on a oublié de leur dire que le suicide est un 'péché', que c'est "haram" - le contraire de halall...)


Non, l'idée c'est tout simplement de cesser de forger des figures tutélaires dans une réprobation (ultra-médiatisée) qui peut sembler bidon tant elle est complaisante ; et au lieu de ça traiter ces moins que rien pour ce qu'ils sont : des riens du tout, soustraits.

Les afficher comme des contre-exemples de ce qu'il est possible de faire ; sans omettre de mettre en lumière des figures héroïques cohérentes (quitte à incliner un tantinet vers du show-biz revendiqué, de l'entertainment positif dans cette "société-du-spectacle" qui ne sait pas faire marche arrière...)
A ce titre, le Pilori-show (avec bien sûr des intervenants pas encore suicidés, ou revenus de leur stage en formation-"martyr") parait être un créneau porteur.
Neutral
(On pourrait même bénéficier d'un accolage avec de la pub pour des œufs qui ne seraient pas "makrouh", ou pour des fruits et légumes frais...)
________________
▓▒░ Un manifeste de la "cyberévolution" ... Et de la musique inédite en self-service : http://rimage.org ░▒▓

Dernière édition par Pr Fox le Lun 12 Juin - 01:28 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 322
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Lun 12 Juin - 01:14 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Marchands d'armes : un business français

https://www.franceinter.fr/emissions/l-interview/l-interview-10-juin-2017

(interview de Romain Mielcarek, journaliste indépendant - 8 minutes et 15 secondes édifiantes !)

________________
▓▒░ Un manifeste de la "cyberévolution" ... Et de la musique inédite en self-service : http://rimage.org ░▒▓


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
catth


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2016
Messages: 58
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Juin - 10:48 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

au Yémen, poudrière qui ne saurait péter sous peu est armée par... la Chine, les states, la Russie... en vente libre, allant de la plus petite grenade à fragmentation, au bazouka , en passant jusqu'à la bombe remplie d'autres plus petites qui éclatent à une certaines hauteur pour mieux    arroser.... arme créée par les states!

Revenir en haut
Briolette


Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2016
Messages: 275
Localisation: occitanie
Féminin Poissons (20fev-20mar) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 12 Juin - 14:55 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Je déprime à cause de vos révélations.....je vous laisse trouver les irresponsables .... Crying or Very sad

Revenir en haut
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 322
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mar 13 Juin - 14:38 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Pr Fox a écrit:

« Heureux les simples d'esprit... » *
Les "Simple Minds" = les "pauvres en esprit" : c-à-d possiblement ceux, résilients, qui ont, par nécessité, lâché du lest depuis leur cerveau (semblable à une montgolfière prenant l'air : rassérénée par le vide, en surchauffe... )


* "... la twilight zone sera leur lot" ... (ou, en langage archaïque : "car le royaume des cieux leur appartient")




Parce que, on voit bien qu'une montgolfière libère (cf. Karl Friedrich Hieronymus, baron de Münchhausen, qui, alors que sa ville était assiégée et que tout le monde déprimait grave, eut l'idée saugrenue de demander aux femmes de donner leurs jupons, et une fois cousus, il survola les remparts avec l'aérostat ainsi conçu... -cf. Terry Gilliam), lorsqu'elle lâche du lest, elle s'élève ; tandis qu'un bombardier - fruit d'une intelligence sophistiquée- ne monte pas plus haut dans le ciel pour autant, après avoir lâché sa macabre cargaison (du "dernier cri" des technologistes forcenés) ...

En plus (en moins plutôt), la montgolfière ça coûte pas cher à fabriquer, et ça ne pollue pour ainsi dire pas ! Okay



A ce propos on a pu voir comment Thomas Pequet (de qui beaucoup se sont moqué, lui reprochant ses "futilités"...) a intelligemment cultivé son personnage d'imbécile heureux, pour pacifier le globe en séduisant toute la planète (et même au-delà, à ce que l'on dit...) Mr. Green



________________
▓▒░ Un manifeste de la "cyberévolution" ... Et de la musique inédite en self-service : http://rimage.org ░▒▓


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:21 (2018)    Sujet du message: Pense-bête

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ◙ Forum Ce Soir Ou Jamais II ◙ Index du Forum -> CSOJ forum bis -> • Participez aux débats Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 6 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com