— Forum Ce Soir Ou Jamais II — Index du Forum

— Forum Ce Soir Ou Jamais II —
(le seul forum libre succédant à celui de la célèbre émission)

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pense-bête
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    — Forum Ce Soir Ou Jamais II — Index du Forum -> CSOJ forum bis -> Participez aux débats
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 240
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mer 7 Juin - 13:26 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Briolette a écrit:

Ouh lala....on devient tous un peu mégalo....sur ce forum démocratique...  ( " moi aussi j'ai dit ca...sur l'autre forum..  na ")à vouloir croire à ses convictions

Eh Pr Fox....le profil d'un des derniers fouteurs de trouble au pied de Notre Dame de Paris...semblerait  infirmer ou confirmer votre thèse...?  comme quoi (après avoir énumérer quelques éléments de réflexions qui en seraient les causes...pour rappel :
Pauvreté, culture, et maladie mentale )  la lutte efficace étant de leur mettre la honte, puisque c'est la seule chose qu'ils redoutent.....pour résumer...votre logique de " stop aux intrusions criminelles

Et bien !!!  à cet l'étudiant assaillant, cela ne lui a pas plu que vous le traitiez de malade mental et d'imbécile (..la case en -).

......et comme j'ai ouï dire que les médias , les journalistes commençaient sérieusement à se poser des questions sur un "mimétisme" que leurs infos  , immédiate, spontanée, transparente, ...et donc démocratique ( ... Laughing , non , je rigole ...on la met à toute les sauces...peuchère!Embarassed ) pouvait susciter sur des êtres au demeurant sain d'esprit..bref  :mimétisme---->action






Parce que s'en prendre aux forces de l'ordre nationales avec un marteau, ce ne serait pas le signe de l'être (marteau) ?
Ne faut-il pas être un peu demeuré (bien qu'universitaire), pour défier les autorités et les valeurs nationales sur le parvis de la cathédrale la plus fameuse du monde (notamment grâce aux films, et autres artefacts pas nécessairement religieux...) ?
Voilà bien un symptôme de pauvreté mentale (ce qui synthétise les 3 causes dont je parlais)...

Et en plus c'est déjà se mettre la honte (surtout pour un "soldat", même du "califat"), que de vouloir frapper quelqu'un dans le dos !

Mais je ne l'ai pas (lui spécialement) traité d'imbécile, ni de crétin (péjoration étymologiquement issue du mot "chrétien", dans le but de pointer du doigt des "imbéciles heureux" à l'époque où les convertis étaient très minoritaires, excentriques, "hippies" -comme disait Labro par la bouche de Johnny-, considérés tels "l'idiot du village"... )

La honte, c'est rétroactivement qu'elle se prononce, une fois avérée ! (Et qu'elle devient dissuasive... Tout comme la Force de Dissuasion est apparue après Nagazaki....)

N'empêche, je vous l'accorde, le simple fait de banaliser ces mots, posés comme des mouches sur une dépouille encore chaude, en parlant de barbarie inédite, de rabâcher des états civils tout en causant de mortalité violente, cela a obligatoirement un effet sur le subconscient collectif... Et les images aussi peuvent favoriser un certain "mimétisme", effectivement...

Dans les Bibles (avant que, comme toutes les religions, la chrétienté se mette à éditer les textes sacrés comme si c'était des Code Civil et Pénal) la sanction ultime c'est la Géhenne ! Alors là, oui, vraiment, ça craint... (Faut mieux éviter ...)



________________
" Never say never "


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 7 Juin - 13:26 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 8 Juin - 15:54 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

IGORAN a écrit:
"...dans des services uniquement réservés à des populations de grands arriérés difformes, "incomplets", voire pour quelques uns, monstrueux à la naissance...alors parfois l'avortement aurait pu soulager bien des familles."

Gaffe Gérard ! Dérive eugéniste !
Ca mériterait une dénonciation à la police de la pensée mais je n'en ferais rien Wink





Comme il m’est arrivé déjà de la citer à quelques reprises, je me réfère à la parole sacrilège du grand philosophe Gustave Parking :

« Avortement jusqu’à sept ans, et tuer les vieux à la naissance ».
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Revenir en haut
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 8 Juin - 15:57 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

IGORAN a écrit:
IGORAN a écrit:
"...tellement elles sont contrairement ce que vous semblez croire "dans l'air du temps".

Ah,parfait ! Si la tendance se prolonge, mes idées devraient donc finir par triompher.
"Démocratiquement" Wink






Réflexion faite, ce n'est pas ainsi que ça se passera tant le système "démocratique" tel que nous le connaissons est au bout du rouleau.
Il ne se maintient artificiellement en vie que par une dérive autoritaire et le pillage.
Il est en PHASE TERMINALE.


Les questions qui restent en suspens sont :
- à quand la chute ?
- quels dégâts occasionnera-t-il dans son effondrement ?



C’est lorsque l’omnipotence - de ce qui se figure et se déploie en un vaste empire (*) - vient à croire à son accomplissement (en l’occurrence par ce qui a pu se dissoudre dans la mondialisation à travers les transmutations du capitalisme) que la chute peut s’avérer plus brutale.

Si des pans de civilisations s’érodent avant de disparaître, ce qui resterait en suspens voudrait appréhender ce qui pourrait advenir en de nouveaux cycles ou verrait dans un effondrement par ce qui se serait définitivement rompu, une impossibilité de retour.

Le recourt à l’histoire est vain s’il ne vient pas à se dialectiser et à s’orienter par quelques distanciations nécessaires en ce qui intéresse à produire des analyses réparatrices ou des constats d’abandon.

Croire pouvoir poser de bonnes questions ne signifie pas forcément savoir y répondre.


(*) Rien à voir avec les extrapolations spengleriennes d’un Onfray, mais à rechercher du côté de Michael Hardt et Antonio Negri (« Empire ») et de leurs contradicteurs Robert Kurz & Anselme Jappe (« Les Habits neufs de l'empire - remarques sur Negri, Hardt et Rufin »)
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Dernière édition par GerardHEIM le Jeu 8 Juin - 16:10 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 8 Juin - 16:06 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

IGORAN a écrit:
"L’armée russe entrée « pour libérer » Berlin a-t-elle fraternisé dans un grand élan de réconciliation avec les populations civiles allemandes d’un führer vaincu ?"

La fraternisation n'était pas souhaitée par les pouvoirs en place.
Je vous réfère au "poème" KILL ! Du Ministre de la Propagande soviétique de l'époque, Ilya Ehrenburg.

"The Germans are not human beings. Henceforth the word German means to us the most terrible curse. From now on the word German will trigger your rifle.
We shall not speak any moe. We shall not get excited. We shall kill.
If you have not killed at least one German a day, you have wasted that day...
If you cannot kill your German with a bullet, kill him with your bayonet. If there is calm on your part of the front, if you are waiting for the fighting, kill a German before combat.
If you leave a German alive, the German will hang a Russian and rape a Russian woman. If you kill one German, kill another - there is nothing more amusing for us than a heap of German corpses.
Do not count days; do not count miles. Count only the number of Germans you have killed. Kill the German - this is your old mother's prayer. Kill ther German - this is what your children beseech you to do.
Kill the German - this is the cry of your Russian earth. Do not waver. Do not let up. Kill."


Ilya Ehrenburg - Vojna



Dois-je supposer qu’il y a chez vous comme une nécessité, voire une urgence de devoir valider vos approches historiques comme relevant « des éclaircies » d’un visionnaire ? Cependant par ce que vous êtes venu à suspendre comme faisant office de réponse (ou de réaction) se limite à fragmenter et à extraire du descriptif chronologique dont j’ai fait état, le seul événementiel s’évoquant sous l’ode « d’une poétique stalinienne ».

Pour rester sur ces thématiques totalitaires, pensez-vous aussi que c’est un défaut de fraternisation qui aurait été à l’origine d’une vaste propagande s’étant muée en « solution finale » visant à l’extermination massive de population d’origine juive par le régime nazi mis en place ?

Mais pour revenir à votre argumentation, celle-ci voulait mettre un accent comparatif (statistique et comptable) entre les temps présents, par ce qu’ils seraient bien plus enclins à produire massivement des victimes civiles (à partir essentiellement de conflits régionaux) et des périodes les ayant précédés, Pour caractériser, ce changement de paradigme vous mentionniez en guise d’inventaire « l’usage de bombes à fragmentation, d’uranium appauvri, de phosphore blanc et de drones… » en ayant omis de citer, par exemple, les armes bactériologiques. (*)

Démonstration sans appel selon vous…sauf que ces technologies n’existant pas en ces antériorités, « certaines étant déjà cependant « en couveuse ») les mettre en perspective sans précaution rend une telle démonstration quelque peu inopérante. Cela s’avère d’autant plus restrictif que vient à s’occulter dans votre propos « d’un progrès dans la destruction » sa matrice ontologique, celle qui s’est affirmé en la technique et par l’omniscience par ce qui serait une fuite en avant « dans la dévastation ».

Restent les victimes civiles qui ont jalonnées les époques, et qui auraient été sans doute très heureuses d’apprendre, suivant vos indications, que les massacres et autres faits de tortures étaient plus attentives par ce qui venait à être ciblé et « sélectionné ».


(*) Pour mémoire de ce qui fut une sorte de prémices de « tels usages », le gaz moutarde lors de la première guerre mondiale. L’utilisation du Zyklon B dans les camps de concentrations nazis. Les premiers missiles de croisière du même Reich avec les V1 et les V2. L’usage d’armes chimiques durant le conflit Iran/Irak (1980/1988).

http://blog.mondediplo.net/2013-10-10-Iran-Irak-une-guerre-oubliee
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Revenir en haut
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 149
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 8 Juin - 19:44 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant


Quel est votre objectif à me psychiatriser à longueur de messages, à me déshumaniser, à affirmer que j'ai été un enfant maltraité ?
Est-ce qu'un "nurse" ou un psychiatre agirait ainsi en espérant obtenir une amélioration de l'état de son patient ?


Revenir en haut
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 8 Juin - 20:56 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

IGORAN a écrit:


L'amniocentese ne permet de ne diagnostiquer que quelques anomalies chromosomiques (c'était encore plus vrai il y a qq décennies).
Vous préconisez l'avortement en de pareils cas.
Je m'étonne donc qu'un humaniste tel que vous veuille EXTERMINER LES TRISOMIQUES.

Alors bien sur que je ne vous considère pas comme un fou sanguinaire.
Je démontre simplement qu'il est facile, comme vous le faites à longueur de messages, de tirer un phrase de son contexte, de l'interpréter, d'extrapoler pour me diaboliser, me faire passer pour un malade mental et m'exclure du débat parce que ce que je dis vous déplait.
Je me doute bien que votre but est de me faire péter un plomb, que je finisse par répondre violemment, afin que vous puissiez "démontrer au monde" que vous avez raison.

Autrement dit, j'en ai marre d'être psychiatrisé, d'être déshumanisé, d'entendre dire que j'ai été un enfant maltraité.
Et je doute qu'un "nurse" ou un psychiatre agisse ainsi en espérant obtenir une amélioration de l'état de son patient.
Dit cruement, vous me faites braire, Gérard, et tel est votre objectif.
Puis-je être plus clair

Quel est votre objectif à me psychiatriser à longueur de messages, à me déshumaniser, à affirmer que j'ai été un enfant maltraité ?
Est-ce qu'un "nurse" ou un psychiatre agirait ainsi en espérant obtenir une amélioration de l'état de son patient ?


Puis je penser que votre présente exaspération est un dérivatif au regard de choses un peu plus sérieuses que j’ai tenté d’exposer ce présent jour à travers deux messages, notamment sur comment pouvait toucher à des problématiques historiques, à travers ce que vous aviez initialisé et affirmé sur «l’évolution » des conflits guerriers au regard de populations civiles.
Si ce n’est pas le cas, je crains qu’il faille un médiateur au médiateur…et la psychiatrie n’a rien voir là dedans.

Sans doute que « mon humour » se montre trop féroce et qu’il dépasse un certain degré autorisé, même pour les oripeaux du virtuel. Il s’agit là sans doute de mon propre pathos emprunt de nihilisme joyeux (ou cynique)

Eh oui, je n’aurai pas du m’inviter en ce forum bis

https://www.youtube.com/watch?v=B1lroavG1Yk
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Revenir en haut
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 149
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 8 Juin - 21:46 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Nous sommes dans cette affaire parties prenantes. Difficile donc d'être juge et partie.
J'ai le sentiment que vos messages se transforment très souvent en attaques personnelles, que la moindre des idées que j'expose donne lieu à une interprétation psychologisante ou j'ai du mal à décerner l'humour.
(tiré au hasard sur ce topic : Don Quichotte vulgaire qui n'a pas l’esprit chevaleresque, pauvre hère solitaire, détestations d’insomniaque en provenance d’un territoire inconnu (on sent poindre la xénophobie), habituelle distorsion interprétative se nourrissant d’amalgames, etc, etc, etc)
Mon sentiment est-il fondé ou résulte-t-il d'un trop grande susceptibilité de ma part ?


Dernière édition par IGORAN le Ven 9 Juin - 05:10 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 149
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 8 Juin - 23:30 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

GerardHEIM a écrit:



Dois-je supposer qu’il y a chez vous comme une nécessité, voire une urgence de devoir valider vos approches historiques comme relevant « des éclaircies » d’un visionnaire ? Cependant par ce que vous êtes venu à suspendre comme faisant office de réponse (ou de réaction) se limite à fragmenter et à extraire du descriptif chronologique dont j’ai fait état, le seul événementiel s’évoquant sous l’ode « d’une poétique stalinienne ».

Pour rester sur ces thématiques totalitaires, pensez-vous aussi que c’est un défaut de fraternisation qui aurait été à l’origine d’une vaste propagande s’étant muée en « solution finale » visant à l’extermination massive de population d’origine juive par le régime nazi mis en place ?

Mais pour revenir à votre argumentation, celle-ci voulait mettre un accent comparatif (statistique et comptable) entre les temps présents, par ce qu’ils seraient bien plus enclins à produire massivement des victimes civiles (à partir essentiellement de conflits régionaux) et des périodes les ayant précédés, Pour caractériser, ce changement de paradigme vous mentionniez en guise d’inventaire « l’usage de bombes à fragmentation, d’uranium appauvri, de phosphore blanc et de drones… » en ayant omis de citer, par exemple, les armes bactériologiques. (*)

Démonstration sans appel selon vous…sauf que ces technologies n’existant pas en ces antériorités, « certaines étant déjà cependant « en couveuse ») les mettre en perspective sans précaution rend une telle démonstration quelque peu inopérante. Cela s’avère d’autant plus restrictif que vient à s’occulter dans votre propos « d’un progrès dans la destruction » sa matrice ontologique, celle qui s’est affirmé en la technique et par l’omniscience par ce qui serait une fuite en avant « dans la dévastation ».

Restent les victimes civiles qui ont jalonnées les époques, et qui auraient été sans doute très heureuses d’apprendre, suivant vos indications, que les massacres et autres faits de tortures étaient plus attentives par ce qui venait à être ciblé et « sélectionné ».


(*) Pour mémoire de ce qui fut une sorte de prémices de « tels usages », le gaz moutarde lors de la première guerre mondiale. L’utilisation du Zyklon B dans les camps de concentrations nazis. Les premiers missiles de croisière du même Reich avec les V1 et les V2. L’usage d’armes chimiques durant le conflit Iran/Irak (1980/1988).

http://blog.mondediplo.net/2013-10-10-Iran-Irak-une-guerre-oubliee


Je prends la peine de répondre même si je crains que cela ne vous satisfasse pas :

LES HORREURS SUBIES PAR LE PASSE NE PEUVENT EN AUCUNE MANIERE JUSTIFIER LES ABOMINATIONS QUE L'ON COMMET AUJOURD'HUI.


Revenir en haut
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 240
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Ven 9 Juin - 05:00 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

IGORAN a écrit:

Mon sentiment est-il fondé ou résulte-t-il d'un trop grande susceptibilité de ma part ?


option 2

Dès lors que votre interlocuteur a délibérément émis des doutes sur l'efficience de Guattari (dans le forum matriciel), voire (si je me souviens bien) sur l'efficacité de la Psychothérapie Institutionnelle, son aptitude à vous psychanalyser de clavier à clavier (je ne parle pas de l'acteur, même si celui-ci présente à l'évidence des dédoublement pluriels de personnalités...) ne saurait vous affecter, tant il est peu probable que le sus-dit se prenne la tête dans une si vaine entreprise - pragmatique qu'il est.

C'est moi qui vous le dis.

(NB/ le "modérateur de modérateur" est conscient que ce qui fait prendre l'eau à tout type de forums, c'est quand les contributeurs ne parlent que des contributeurs... On sait bien que Narcisse, même polycéphale, a mal fini...)
A mon humble avis, il convient mieux dans ce contexte de parler de soi, que de son prochain...
La devise de John Sinclair, vigoureusement reprise par le MC5 étant "Are you ready to testify ?! Kick out the jam !"

________________
" Never say never "


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 240
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Ven 9 Juin - 06:04 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

GerardHEIM a écrit:
Pour rester sur ces thématiques totalitaires, pensez-vous aussi que c’est un défaut de fraternisation qui aurait été à l’origine d’une vaste propagande s’étant muée en « solution finale » visant à l’extermination massive de population d’origine juive par le régime nazi mis en place ?


Sans vouloir compétitionner pour l'acquisition d'un point Godwin, avez-vous remarqué comme moi à quel point l'expression "solution finale" est galvaudée.
En effet elle est apparue durant le procès de Nuremberg, en caractères gras et en italiques majuscules (le nazisme ayant fricoté avec le fascisme italien...) par la suite, alors qu'à l'origine il s'agissait simplement d'une consigne dans une circulaire administrative qui affirmait avoir trouvé une solution après divers tâtonnements exécutifs guère réjouissants estimés peu satisfaisants (comme le retournement de pots d'échappement de camions redistribuant leur toxicité à l'intérieur d'eux-même ... Ce qui était l'avant dernière "solution" - pas finale donc...) car jugés pas assez "productifs" aux yeux des technocrates teutons du moment.


Mais dans tous les cas, ces tragiques outrages sur des populations civiles (et même affables), ne se firent pas à l'occasion de combats en bon et du uniforme, sur des champs de batailles arpentés par des des arpenteurs. (C'est de ça je crois dont parlait Igoran...)

Soit dit en passant, à un moment donné (dispensable), étaient logés à la même enseigne, les gitans, les communistes, les intellectuels, les freaks, les dérangés, les vagabonds, les porteurs de lunettes (à l'époque hâtivement assimilés à de riches intellectuels...)
Or donc cela ne pouvait paraître dans les feuilles de route bureaucratiques des instigateurs de tels traitements (absolument déshumanisés... bien que pas encore tellement informatisés) que comme une tâche perpétuelle.
(Une mission réglementaire établie selon le principe que l'on trouvera toujours une "grande gueule" à mater parmi n'importe quel groupe de civils... A ne pas confondre avec les "gueules cassées", généralement plutôt militaires...)

Le paradigme d'ex-termination ne figurant que telle une image utopique (dans le sens "chimérique"), à but "idéologique", (pour avoir l'air d'être capable de re-fléchir avant d'agir)...
(Le même procédé rhétorique fut employé plus tardivement au Rwanda, dans les transistors...)
________________
" Never say never "


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 240
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Ven 9 Juin - 15:43 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Toutefois le propos de ce fil était d'inciter à proscrire le fait, constaté encore et encore, que l'on pouvait faire de n'importe quel raté (suicidaire) un héros, les médias aidant, dès lorsqu'il se montre très aggressif.
Tandis que généralement un véritable héros a déjà disparu une fois son action héroïque accomplie - sauver d'une noyade, porter les premiers soins à un accidenté etc. - avant que n'arrivent les journalistes.

Il y a là comme la marque du Portnawak.
________________
" Never say never "


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 9 Juin - 17:02 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

IGORAN a écrit:
Je n'ai pas les chiffres exacts à coup en tête mais constatons l'évolution suivante :
- les guerres napoléoniennes, c'est 500.000 gens d'armes (soldats de profession) qui se massacrent allègrement à coups de mousquets, baillonettes et canons dans une plaine.
- la 1ere guerre mondiale, c'est peut être 50% de victimes civiles
- La 2émé, peut être 80%
- Aujourd'hui, l'essentiel des victimes sont les populations civiles.
Femmes, enfants vieillards, massacrés par des gens d'armes protégés de pratiquement tous risques, à coup de bombes à fragmentation, à l'uranium appauvri, au phosphore blanc, victimes de drones.


Ou est le progrès ?
Je comprends mais ne blâmez pas ensuite ceux qui connaissent l'histoire d'être des prédicateurs de malheur.

LES HORREURS SUBIES PAR LE PASSE NE PEUVENT EN AUCUNE MANIERE JUSTIFIER LES ABOMINATIONS QUE L'ON COMMET AUJOURD'HUI.


[/size]


Il me faut vous renvoyer à l’origine de votre constat à travers ce que vous êtes venu à occulter. Vous vous êtes positionné en un comparatif pour le moins aléatoire sur un point de focalisation entre des époques antérieures et des périodes présentes.

Si l’on veut mettre l’accent sur des abominations présentes, on les évoque à travers et pour ce qu’elles sont dans leurs déploiements géopolitiques et en leur temporalités propres, et non en ayant recourt des échantillonnages faisant appel à des éléments fragmentaires du passé. Il s’agit là de s’inscrire dans un cadre méthodologique ayant trait à une histoire synchronique.

A l’inverse, si on s’attelle à du long terme par des dispositifs archéologiques, on se réfère à une étude historique diachronique, dont la finalité n’est pas de chercher à mesurer une évolution ou une involution, mais de définir des organigrammes à partir de changements de paradigmes.

Cela signifie que si l’on veut mettre en perspective ses deux composantes, il faut le faire avec quelques précautions, ce qui ne cherche aucunement à évacuer en rien les horreurs subies en des temps actuels, bien au contraire
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Revenir en haut
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 9 Juin - 17:06 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Pr Fox a écrit:


Mais dans tous les cas, ces tragiques outrages sur des populations civiles (et même affables), ne se firent pas à l'occasion de combats en bon et du uniforme, sur des champs de batailles arpentés par des des arpenteurs. (C'est de ça je crois dont parlait Igoran...)

Soit dit en passant, à un moment donné (dispensable), étaient logés à la même enseigne, les gitans, les communistes, les intellectuels, les freaks, les dérangés, les vagabonds, les porteurs de lunettes (à l'époque hâtivement assimilés à de riches intellectuels...)




Il est toujours loisible d’apprécier Herr Professor, l’expression d’une affable réponse m’invitant à comprendre ce dont parlait votre condisciple en médiation…dans ce que je n’oserai à peine vous dire que je l’avais compris.

Certains messages sont dispensables, sauf bien évidemment pour ceux qui viennent à les écrire, surtout lorsqu’ils penchent à fournir des précisions d’opticien sur des distinctions à opérer avant la constitution de charniers.

Parfois des slogans peuvent s’avérer trompeurs par ce qu'ils cachent de leurs véritables intentions : « Arbeit macht frei » (« Le travail rend libre »).
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Revenir en haut
GerardHEIM


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2017
Messages: 39
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 9 Juin - 17:18 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Pr Fox a écrit:

Dès lors que votre interlocuteur a délibérément émis des doutes sur l'efficience de Guattari (dans le forum matriciel), voire (si je me souviens bien) sur l'efficacité de la Psychothérapie Institutionnelle..., C'est moi qui vous le dis.

A mon humble avis, il convient mieux dans ce contexte de parler de soi, que de son prochain...

La devise de John Sinclair, vigoureusement reprise par le MC5 étant "Are you ready to testify ?! Kick out the jam !"


Je crains que votre mémoire soit défaillante, mais inutile d’aller consulter, du moins pas avant d’avoir tout oublié.

Si effectivement j’ai émis des doutes, gros bêta que je suis, sur les apports de Félix Guattari en tant que clinicien, thérapeute et penseur « de la psychose », il n’en a jamais été de même concernant la psychothérapie institutionnelle, qui ne s’est jamais trouvée limitée, « à la seule expérience pilote » - comme on disait autrefois - de la Clinique de La Borde.

La raison en est simple, et j’en ai presque honte, c’est d’avoir bossé durant les trois quart de mon activité professionnelle (le quart précédent fut asilaire) dans des structures de soins d’une obédience porteuse du même logo de psychothérapie institutionnelle, en des lieux bien moins prestigieux que « la boutique de Cour-Cheverny ».

Plus grave encore, j’aurai pu me faire embaucher "à la Borde" au début des années 70, avec un couple de potes, mais le côté pension de famille « hyper cool » et « créatif baba schizo » le tout dans la forêt lointaine, ça ne l’a pas fait. J’ai préféré retourner faire le zouave chez « les hardos jobards de l’asile psy». Un comble !

Alors, je crois bien que je suis passé à côte «d’un truc de dingue » concernant la culture thérapeutique du rhizomique ou peut être plutôt de son inculture. Quand à la schizo analyse des machines désirantes comme fabrique « de barbes à papa », je crois que je ne l’ai jamais vu dépassé le stade d’une lecture « de l’Anti Oedipe ».

Bref je suis passé par une autre école plus pragmatique, c’est un fait - celle « des psychanalystes sans divan » Racamier, Paumelle, Diatkine & consorts - où l’idée de soins institutionnels n’avait pas prétention à guérir, mais à soigner en se tenant en des disponibilités et des médiations reposant sur des modalités égalitaires, (soignants/soignés), tout en cherchant à maintenir des liens avec la cité, pour éviter l’installation des dépendances institutionnelles, en « des insortabilités ».

Mais comme l’iconographie rhizomique semble être pour vous « chevillé au corps » sans organes, of course, je vous mets ces deux liens d’un site riches en référence et qui seront, j’espère résonner en vous, les musiques conceptuelles un peu répétitives quand même, qu’il vous plait à entendre :

http://1libertaire.free.fr/Rhizome01.html

http://1libertaire.free.fr/PrefaceFoucaultDeleuezGuattari.html
________________
"Il avait décidé d’aller voir ailleurs pour savoir s’il y était encore".


Revenir en haut
IGORAN
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2016
Messages: 149
Localisation: NA
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 9 Juin - 19:32 (2017)    Sujet du message: Pense-bête Répondre en citant

Pas du tout mon domaine de compétence, mais comment expliquer la croissance continue du nombre de malades en France ?
18% des Français (12 millions...!) souffriraient de troubles psychiatriques.
Ou comme nous les disent les médias "la France championne du monde de la consommation d'antidépresseurs".
https://www.senat.fr/rap/r08-328/r08-328_mono.html


"Marchandisation" de ce secteur médical ?
Mal-être croissant du à la modernité ?
Simple progrès du diagnostic ?


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:27 (2017)    Sujet du message: Pense-bête

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    — Forum Ce Soir Ou Jamais II — Index du Forum -> CSOJ forum bis -> Participez aux débats Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 5 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com