◙   Forum Ce Soir Ou Jamais II   ◙ Index du Forum

◙ Forum Ce Soir Ou Jamais II ◙
÷ (le seul forum libre, succédant à celui de la célèbre émission) ÷

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La bannière du déshonneur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ◙ Forum Ce Soir Ou Jamais II ◙ Index du Forum -> CSOJ forum bis -> · Vos suggestions de topics
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 325
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Jeu 5 Avr - 14:54 (2018)    Sujet du message: La bannière du déshonneur Répondre en citant

Extrait de l'article "Monte là-dessus tu verras Montmartre" :


Face à l'extrême fondamentalisme, il n'est question dans les médias (qui n'hésitent pas tant que ça à mettre en vedette les assassins avérés, par les procédés habituels : répétitions du nom de l'auteur et photographies redondantes - excepté bien sûr quand un professionnel de l'héroïsme (1) bouscule les occurrences possibles...) ne parlent que de "sécurité".

Il semblerait pourtant évident que dans ce contexte de religiosité dévastatrice qui contamine (via internet, et dans les fiefs carcéraux) nos sociétés, il serait nécessaire (mais pas forcément suffisant) de réquisitionner dans les sus-dits (ces médias officiels qui alimentent toutes les conversations) la présence de "clergymen" attitrés, de maîtres-à-penser exégètes, de tuteurs spirituels bienveillants, de vulgarisateurs compétents (sans être prosélytes) ; et si possible à plein temps tournés vers les novices, et non pas seulement dans les heures qui suivent les tragédies, pour quelques discours convenus.

En plus des "cellules psychologiques" qui, par nature, ne montrent que des dispositions confidentielles (ainsi que toute psychothérapie digne de ce nom), les paroles d'un imam convaincant, mais aussi d'un rabbin aguerri, d'un représentant des apostolats chrétiens, d'un bodhisattva (bouddhiste non-théocrate), et même d'artistes, tout aussi performants dans les médias, (par exemple le Rock'n'Roll est censé bien représenter la pensée athée, plutôt libertaire, qui n'est pas moins représentative dans nos populations ; ainsi que ces mouvances "peace and love" confirmées au fil du temps).

Afin de répondre à ces préoccupations majeures qui figurent au cœur d’une inclination terrorisée, de plus en plus coutumière : des gens psychologiquement aptes à combattre l’obscurantisme, avec une cohérence certaine, consensuellement établie, et idéologiquement exemplaire, offrant une "vitrine" (comme disent les "communicants" marketing) résolument iconique...

Leur efficience n'aurait-il pas d'effet préventif, comparable à celui des alertes administratives (pourtant si peu convaincantes dans leur efficacité), et des consignes paranoïdes ? Et n'est-ce pas ce qui importe : enrayer les récidives ?!

Tout autant que de savoir tirer les leçons des évènements passés, qui ont montré, plus qu'il ne le fallait, l'impuissance d'une politique basée exclusivement sur la surveillance.

Il est invraisemblable de tout miser sur cette force (non dissuasive, et ne s'affirmant généralement que lorsque le point de non retour est atteint) ; on sait maintenant que n'importe quel véhicule automobile, le premier couteau de boucher venu, ou autre outil plutôt explosif que contondant, peut déclencher un drame, n'importe où, n'importe quand, de la part le plus souvent d'un jeune psychopathe non traité (ou maltraité) sorti du bois sans prévenir.

Et ainsi mettre hors d'état de nuire le cas échéant un bipolaire mal-élevé, un pervers narcissique carrément forcené, un neurasthénique dangereusement accoutumé aux petits écrans, un pervers narcissique au dernier degré, un trafiquant d'armes dépendant d'une certaine idéologie, un intoxiqué par des drogues (psychotropes) dévoyées, un dépressif en quête de personnalité (ex: le dernier "barbare et suicidaire-(Ndt)" en date aura commencé par téléphoner à sa mère pour qu'elle le suive à la télévision lors de son assaut désordonné...)

On pourrait aussi s'arranger pour que cesse cette propagande mortifère sur "la toile" ! (Ce chiffon froissé qui remplace petit à petit les artistiques productions jadis projetées sur grand écran, et qui permettaient de "se faire une toile" avec un bénéfice le plus souvent prophylactique, si ce n'est cathartique...)

Réagir en sanctionnant par exemple les réseaux sociaux qui ne font pas leur boulot, non seulement en laissant passer des propos pourtant évidents dans leur nuisance sociétale, mais en les colportant avec une dérangeante pusillanimité, les banalisant par ricochets ...


NB/ La petite amie du suicidaire a posté sur internet, le matin de la fusillade, une sourate promettant l'enfer aux mécréants. A-t-elle eut la prémonition du sort de son colocataire ? Puisque, en bonne "convertie", elle ne pouvait être sans savoir que la vie ne peut être retranchée par un humain, sans que cela ne tourne vinaigre direction les Abîmes... Mauvais karma !
Ensuite de quoi, elle martèle qu'elle n'est en aucune manière associée au projet lugubre qui fait la une des journaux... Très approximative, la petite ! (qui n'a que 18 ans...)



(1) (Majoritairement les héros du quotidien disparaissent avant l'arrivée des journalistes....)




________________
▓▒░ Un manifeste de la "cyberévolution" ... Et de la musique inédite en self-service : http://rimage.org ░▒▓


Dernière édition par Pr Fox le Mar 15 Mai - 03:32 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Avr - 14:54 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 325
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Lun 9 Avr - 15:39 (2018)    Sujet du message: La bannière du déshonneur Répondre en citant

https://www.youtube.com/watch?v=TvskFQN-4eY&feature=youtu.be

"Enough is enough !" = "Assez, c'est assez !" (et non pas "trop c'est trop" : il est impensable de désarmer tous les citoyens américains ; ces tout jeunes mobilisés ne sont pas des utopistes... Ils veulent des résultats tout de suite.)

Le diabolique coup de génie (du mal) des fondateurs de ce "groupe [guy from proto-diktat wahhabiste]" (informel) est d'avoir offert une bannière du déshonneur à tous ces post-adolescents rejetés (et rejetables - en tant que tels, cela va sans dire) claquemurés dans leurs délires psycho-maniaques...
L'étendard - prêt à imprimer - , comme caution simili-valorisante des bouffées de colère, des pulsions de mort, des symptômes dictés par Thanatos... La gloire du looser, fourbie à moindre frais, ("Ta vie n'a pas de prix" comme le chante le groupe Téléphone dans la Bombe Humaine...)
Autrement, s'il s'agissait de volontaires kamikazes (comme diraient les japonais), comment expliquer qu'ils essaient à la dernière minute de sauver leur peau (en prenant des "otages" par exemple) ; ou encore qu'ils réclament parfois la libération de prisonniers "jihadistes" (des "pécheurs" dans le sens où ils ont raté leur "sacro-sainte" mission suicidaire...
Le Djihad est avant tout un combat contre soi-même...) ; quelle est la logique dans ces passages à l'acte intempestifs ?

“ Changer le pansement ou penser le changement ?! ”


Ce qui nous amène à réfléchir sur la sémantique usuelle relative à ces carnages cruellement affligeants.
Tout d'abord il semble inconvenant de parler des "otages", (qui plus est dans un contexte de grève ferroviaire, bien entendu). Puisque la démarche dans ces grandes surfaces ne s'accompagne pas de revendications précises, (le sort des intervenants hors-la-loi comme des captifs étant programmé létal, dès le début de ces morbides festivités...) L'absurdité du comportement fantaisistes de(s) organisateur(s) de ces guet-apens sied mal à une quelconque suite logique (autre que concernant les hôpitaux et les pompes funèbres).
Au Bataclan, puisqu’il ne s’agissait pas de preneurs d’otages (absence de libération contre rançon), le malheur a voulu qu’un soir d’épouvante, furent prisonniers des martyrs du Rock’n’Roll (comparables aux premiers chrétiens sacrifiés dans l’arène suivant la volonté d’un pouvoir sanguinaire... Même si exceptionnellement certains y sauvèrent leur peau grâce à une empathie partagée avec les lions chargés de basse besogne.)

Ensuite il faut relever que le commanditaire de ces exactions aléatoires a l'outrecuidance de se loger virtuellement dans un "califat" dont nul ne peut connaître le périmètre (les frontières de cet "État" "islamique"" étant pitoyablement élastiques).
Et aucun gouvernement sur la planète ne reconnait (officiellement) son existence proclamée ; ce qui est la condition nécessaire et suffisante pour ce type d'administration (et pour l’exigence d'impôts ; ainsi que l'organisation d'une conscription militaire).

Enfin comment ne pas ricaner un tantinet lorsqu'on entend dans la propagande la qualification de "soldat", concernant un individu qui n'a aucun sens de l'honneur (il tire dans le dos :-( ; il frappe un homme à terre, voire une femme ou un enfant :-o ) ; il ne dispose pas de la moindre définition de son ennemi (il lui importe peu d'occire des coreligionnaires à l'occasion) ; ni d’aucune véritable hiérarchie encadrante (bien souvent les internautes de "l'organisation Megalo-Salafiste (Ndt)" requièrent plusieurs jours avant de revendiquer un atteinte criminelle-(Ndt), tant est surprise la matrice tamponneuse, à l'évidence démunie devant cette initiative impromptue, jusqu'alors uniquement qualifiable d'incongrue par autrui...)
Le dictionnaire Larousse (que l'on ne peut qualifier de partisan, ni de "mécréant" eut égard à la foi qu'il porte en la langue française) l'affirme :
« Soldat : Homme équipé et instruit par l'État pour la défense du pays. »

Comment se fait-il alors que la majorité des "soldats" (français, espagnols, tunisiens, etc.) de cette armée curieusement atomisée se distinguent par leur inculture ? Et pourquoi leur armement provient de la pègre, de fournisseurs interlopes ?
Un soldat n'est qu'un élément d'un tout, solidairement établi* ; et non pas issu de génération spontanée, intérimaire, de sa propre initiative.
* NB/ Un bataillon est une unité militaire regroupant plusieurs compagnies, soit de 300 à 1 200 hommes. Plusieurs bataillons forment un régiment, lequel participe d'une brigade, dans divers corps d'armée (marine, aviation etc.)


Les témoins racontent que ces excentriques vocifèrent en action "Allah Akbar" (ou quelque chose de similaire, quand parfois le témoin baragouine mal cette expression inouïe jusqu'alors à ses oreilles...) Les journalistes (surtout hors presse écrite) se font l'écho de cette sentence qui se devait d'être emprunte d'un profond respect par ses initiateurs originels (il y a de ça presque 2 millénaires).
A la réflexion on peut constater que Jésus (prophète dont le prénom a le maximum d'occurrences dans le Coran, soit dit en passant) avait prévu ces dérives gutturales, dans la seule prière connue dont il faisait usage "Que ton nom soit sanctifié" (prônant le respect du Père, a minima, et de la Déité a fortiori).


Une sémantique sanctuarisable ... Une sémiologie intimement libre.

____________________________________________________
Allahou akbar (اللهُ أَكْبَر), parfois improprement écrit « Allah akbar », est une expression arabe qui signifie « Dieu est [le] plus grand ». Cette formule s'appelle le takbîr (en arabe : تكبير), c'est-à-dire la « magnification » d'une déité chérie.
(Un peu comme des supporters, qui pouvaient crier "vas-y Poupou !" pour voir Poulidor gagner la première place...).
________________
▓▒░ Un manifeste de la "cyberévolution" ... Et de la musique inédite en self-service : http://rimage.org ░▒▓


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pr Fox
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2016
Messages: 325
Localisation: nomad's land
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Lun 9 Avr - 15:44 (2018)    Sujet du message: La bannière du déshonneur Répondre en citant

En conclusion on pourrait remarquer que cette "fameuse" bannière du déshonneur s'accorde également à désigner la béance spirituelle qu'offre nos sociétés occidentales, qui, peinant à guider les nouvelles générations ("perdues" ?) se contentent d'édifier des barrières, frontières physiques, ou règles administratives (plutôt qu'idéalement politiques) afin de masquer l'indigence de leurs valeurs.

Ce déshonneur ambiant résidant aussi dans cette compulsion apte à gaspiller leurs ressources dans l'industrialisation massive d'armement ; tout en compromettant sans interruption les rapprochements nord-sud et est-ouest (tropisme de la "guerre froide" ; "crise" économique incessante ; giga-pollution des espaces marins comme de l'air ; surexploitation de la Terre nécrosée à petits feux, etc.)

Le mépris, devenu l'épicentre de l'activité humaine depuis le XXème siècle, ne peut conduire qu'à un cuisant déshonneur, tellement patent si l'on ouvre les yeux sur l'hypocrisie qui en découle.
S'il fallait un indice, notons que Q.I. moyen du genre humain diminue ; et aucune Utopie un tant soit peu sérieuse ne semble apte à se profiler.

NB: Thomas More publia Utopia ou Le Traité de la meilleure forme de gouvernement, en 1516, soit un siècle avant que L’Église condamne officiellement l'héliocentrisme de Galilée (2) ; mais bien après qu'Eratosthène ait réussi à mesurer la rotondité de la Terre, sans ordinateur mais avec un bout de ficelle, en confirmant ce que constataient déjà les marins, incompris...)

"Imagine" (de Lennon) est pourtant devenu un hymne, (si souvent entendu, dans les rassemblements internationaux après l'atteinte criminelle-(Ndt) du Bataclan, tout comme aux J.O. de 2018 en Corée, etc...)

_______________________ ____________________ notes :


(2) Notons que son affirmation obstinée comme quoi le Soleil ne tournait pas autour de la Terre, mais que c'était l'inverse, fit alors un pataquès (il fut qualifié "d'hérétique", c'est-à-dire de "mécréant") ; tandis qu'aujourd'hui chacun s'accorde à penser que le monde tourne autour de son nombril, selfie à l'appui, et que cela ne choque personne...

Sous le règne de Trump un observateur s'envoya en l'air pour constater que la Terre était plate (dans une fusée artisanale, si je me souviens bien), ainsi que certains recommençaient à le croire (cf. révisionnisme fondamentaliste). Il n'en réchappa pas.





Le concept divin souffre mal de la finitude et de la médiocrité.
Il ne supporte pas l'approximation, il se contente de l'excellence. Ou rien...

________________
▓▒░ Un manifeste de la "cyberévolution" ... Et de la musique inédite en self-service : http://rimage.org ░▒▓


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:19 (2018)    Sujet du message: La bannière du déshonneur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ◙ Forum Ce Soir Ou Jamais II ◙ Index du Forum -> CSOJ forum bis -> · Vos suggestions de topics Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com